You are currently browsing the tag archive for the ‘weekend’ tag.

Ok j’y suis tous les weekends à Paris, ça ne change pas mes habitudes. Enfait si. Quand Noël approche, j’ai un malin plaisir à voir la capitale avec mes yeux d’enfants.

J’aime courir devant les vitrines des grands magasins, arpenter le boulevard Haussmann pour regarder les lumières qui brillent, voir les platanes décorés sur les Champs Elysées et… faire le marché de Noël de la Défense. Parce que Noël c’est plus qu’une fête qui dure 2jours, c’est un mois de préparatifs pour se mettre dans l’ambiance! Outre les cadeaux prévus et commandés à l’avance (vente-privée et Ebay sont mes amis) Noël c’est aussi une petite guirlande lumineuse, un sapin en carton fait maison, et du thé orange-canelle dans mon placard.

V. n’habitant pas Paris, j’avais envie de partager avec lui mes petits secrets de Noël qui font la vie belle. A peine arrivé à la gare de Lyon, je l’emmenais courir avec moi dans la foule devant les galeries Lafayette. J’avais repéré sur le net les poupées russes et j’avais envie de voir, oui, un samedi, malgré la foule, ce qui est assez contradictoire avec mon agoraphobie mais passons, pour moi c’est aussi ça l’esprit de Noël. Le Printemps est beau aussi, et je trouve ça curieux qu’il y ait moins de monde devant les belles robes haute-couture, mais c’est mieux pour moi, et je regarde avec envie les belles broderies de ces beaux vêtements. V. trouve ça glauque les animaux empaillés, moi j’aime bien la glauquerie, j’aime bien le petit ours brun qui a eu une vie et qui est contemplé par des milliers de gens. C’est mon côté morbide. Petit ours brun c’est aussi un des surnoms que je donne à V. c’est peut être pour ça qu’il n’aime pas cette petite bête dans sa vitrine. J’ai adoré les Monsieur-Pain-d’epice avec leur air cynique! Et aussi la vitrine « Duc Dimitri » en hommage à l’amoureux de Gabrielle Chanel.

C’est beau quand ça brille de mille feux. J’avais envie de vivre ça toujours. Après Opéra, direction Saint Paul pour aller déambuler dans le bas du Marais, nostalgie de mes années passées à la Place des Vosges. V. connaît, il l’a fait de nombreuses fois ce chemin avec moi. Arrivé rue de la Roquette, j’ai bu ma petit bière du samedi aux Furieux, profitant d’un corset à récupérer. Paris fait Noël quand il fait froid. Dimanche, c’est doux la fin du marché de Bastille et les légumes vendus par plateaux, j’aime bien faire le plein de couleurs. J’aime les mangues « trois ‘n neuro ». Le dimanche c’est aussi l’occasion de savourer les plats mijotés maison, que je prépare la veille. J’aime faire la cuisine avec V., je sais qu’il n’y connait rien, c’est drôle de le regarder remuer la casserole avec attention. Le dimanche c’est aussi l’occasion d’aller explorer ce fameux marché de Noël de la Défense que j’aime beaucoup. Je n’y trouve jamais rien mais j’aime tellement regarder les petits chalets, les fois gras, les pains d’épices et les stands de vin chaud que je me laisse bercer par le flots des visiteurs.

Photos par myparisnet.com

Les Champs Elysées le samedi, ça semble idiot, mais c’est féérique avec toutes ses loupiotes bleues. On revoit Paris comme dans un rêve. Les vitrines du BHV étaient drôles aussi, V. étant amateur de lumière et de design, je voulais lui montrer les installations de Castelbajac. En ce qui concerne le chocolat chaud dont je rêvais, je n’ai jamais trouvé d’endroit, parce que les cafés du Marais sont surpeuplés le samedi soir lorsqu’il fait froid dehors. Alors j’ai fait un fondant au chocolat, au turron et aux épices à la maison. J’invente toujours des choses bizarre en cuisine, et en fait, c’est véritablement bon ce truc étrange… C’était un weekend comme je les aime.

Blackitten

Archives

Catégories